Beauregard

HISTOIRE

Beauregard

Vers 1756 Louis XV Jean Boisseau

Dans les circonstances non encore éclaircies, Beauregard
passe entre les mains de Jean Boisseau, conseiller du Roi
et juge- garde en l’hôtel de la Monnaie de Tours, époux
d’Anne Despagne . Cette dernière est la marraine le 22
juin 1756 d’une des nouvelles cloches de l’église de
Veretz, baptisée « Marie-Anne » en son honneur.
Beauregard a été noté sur le « Plan de percement de la
route Royale de Tours à Bléré » levé en 1754 (il s’agit du
plus ancien plan des lieux que l’on a pu retrouver ) avec la
chapelle encore intacte bien que non utilisée à cette
époque. Elle ne figure pas dans le « Registre d’inspection
des chapelles privées de Touraine dressée en 1776-87 par
le vicaire général de l’Archevêque de Tours.