Beauregard

HISTOIRE

Beauregard

Vers 1645 Louis XIV Louise Soulet

Reçoit Beauregard de son cousin Joseph Faleseau du Mont
suite à une quelconque transaction familiale. Louise
Soulet, fille de Charles Soulet des Croix et de Jeanne
Besnard, et sœur de Joseph Soulet, de Pierre Soulet sieur
de La Pidellerie , et de Marie-Marguerite Soulet épouse de
Joseph Boutet de Brion. Suite à la Révocation de l’Edit de
Nantes, Louise Soulet « fait abjuration de son hérésie en
sa maison de Beauregard devant maître Couëseau, curé de
Veretz, le 12 décembre 1685 : le même jour, mais en la
chapelle seigneuriale de l’église de Veretz, son frère et sa
sœur, Pierre et Marie-Marguerite Soulet, font également
abjuration de leur religion protestante . Ce Pierre Soulet
meurt à Beauregard le 6 août 1687 et est inhumé le
lendemain en l’église de Veretz en étant dit « sieur de La
Pidellerie. Sa sœur Marie-Marguerite Soulet, devenue
veuve entre 1685 et 1691 de Joseph Boutet de Brion,
« sieur de La Pidellerie et de Beauregard », est marraine
de plusieurs enfants baptisés en l’église de Veretz avec le
Duc de Mazarin pour parrain avec elle : elle est inhumée
en cette même église le 10 février 1706 « en présence de
« M. de Beauregard ». Un nommé, François Ollivier de
Fair.